Site des Rosati d’Arras

Historique de la société

mercredi 1er octobre 2008 par Charles

LES ROSATI SOCIETE ANACREONTIQUE FONDEE EN 1778

Un peu d’histoire… Sur les traces d’Anacréon :
- La société des Rosati naquit le 12 juin 1778 à Blangy, prés d’Arras (Pas-de-Calais) un matin sous une tonnelle de roses au tintement de coupes, dans l’enthousiasme de jeunes intellectuels tous animés par une réelle joie de vivre, amoureux de la beauté, la simplicité,la gaieté.
- Comme les muses, ils étaient 9 et célébraient la poésie, la rose, le bon vin, les mots.
- Les premiers Rosati (le mot est l’anagramme d’ A.R.T.O.I.S , d’où son invariabilité) donnent à leur société le titre de « société anacréontique des rosati » du nom d’un poète lyrique grec, Anacréon, vivant au VI ème siècle avant JC qui mettait lui aussi à l’honneur la femme, la rose et le vin.
- Les vers dits anacréontiques sont de trois pieds et demi, le deuxième et le troisième sont des ïambes (deux syllabes une brève suivie d’une longue).
- On trouve trace de l’origine de cette société aux Archives de l’Académie d’Arras dans le manuscrit de l’avocat Charamond # à destination de son cousin parisien l’Abbé Menage dont voici un extrait : « Des jeunes gens réunis par l’amitié, le goût des vers , des roses et du vin, partirent d’Arras à cinq heures du matin et se réunirent à Blangy, dans un jardin bien fleuri….Chacun lut sa pièce de vers appropriée au local et aux mystères qu’on y devait célébrer ; des bouteilles de Champagne apparurent dans des rafraîchissoirs de porcelaine ;on emplit les verres.

- Tout à coup l’un d’eux montra le trésor qu’il avait apporté : des centaines de roses fraîchement cueillies…On but à la reine des fleurs…et dans un moment d inspiration, l’un des poètes de la société s’écria : « Amis qu’un si beau jour renaisse tous les ans et qu’on l’appelle : la fête des roses » (on sait maintenant que cette phrase est de Louis-Joseph Le Gay , le fondateur).
- Ainsi, commença la fête des roses célébrée de nos jours encore un dimanche de juin. Ainsi naquirent les Rosati. L’écho de cette fête se répercuta dans la société des gens cultivés. On vit alors arriver des personnages comme Maximilien de ROBESPIERRE , Lazare CARNOT , Dubois de FOSSEUX et FOUCHE.
- Puis, à Paris, sous le Directoire, apparut la première « réplique » du cercle arrageois : la Société des Belles Lettres(1797) avec L.Carnot, Beffroy de Reigny, Dubois de Fosseux .Celle-ci existe encore de nos jours sous le nom de « Rosati de France ».
- Etre Rosati devint un grand honneur puisque le cercle était assez fermé. L’entrée dans la société se fit sous forme d’intronisation appelée : « le rite du cousin Jacques » Le rite du « Cousin Jacques » de son vrai nom Louis-Abel-BEFFROY de REIGNY (1757-1811 ; journaliste et auteur de comédies).
- De nos jours, c’est encore de cette manière que les Rosati accueillent leurs futurs membres. Le futur Rosati est d’abord présenté par son parrain ou sa marraine rosatique dans un discours public. Ensuite, trois gracieuses ballerines viennent à lui pour l’offrande et la célébration de la Rose #, du vin #, et du baiser rosatique #. Vient ensuite sa présentation par le Directeur à chacun de ses nouveaux « frères et sœurs » Rosati et enfin toute l’assemblée entonne l’hymne rosatique : « Ecoute ô mon cœur » # dont l’auteur-compositeur est Marcel LEGAY (1904).
- En 1877, après trois-quarts de siècle de « sommeil », c’est à Arras que devaient se réveiller les Rosati. En effet, les poètes arrageois se souviennent de la société anacréontique dont le centenaire doit être célébré l’année suivante. Il s’agissait alors d’une deuxième naissance suivie d’une très rapide disparition pour une renaissance en 1904 : au début de l’année 1903, le maire d’ Arras Adolphe Lenglet (Rosati de 1877) dote la société de statuts légaux suivant la récente loi du 1 er juillet 1901 permettant la liberté d’association car la ville prépare pour 1904 une « exposition universelle du Nord de la France » ; manifestation à laquelle n’assistera pas ce dernier mort subitement en août 1903.
- En 1904, les Rosati décidèrent de distinguer d’un rose d’or des personnalités ayant œuvré pour faire connaître et aimer notre région dans les domaines des arts et des lettres. Citons parmi celles-ci : Le poète belge Maurice Carême (1975), • Le chef d’orchestre de Lille : Jean-Claude CASADESUS (1981), • Le chanteur Julos BEAUCARNE (1984), • Le conservateur en chef des musées nationaux René HUYGHE (1984), • Le journaliste et écrivain dunquerkois Jacques DUQUESNE (1991), • Le comédien belge Ronny COUTTEURE (1997).
- Mais aussi des peintres, des gens de lettres, des gastronomes,des patoisants…

-ROSATI D’HIER -Jean de La FONTAINE : Patron des Rosati ?
- L’éloge de La Fontaine fait fréquemment partie d’une intronisation actuelle. Les ancêtres fondateurs ont très peu parlé de ce grand fabuliste (peu apprécié de l’Esprit des Lumières) mais Charamond le cite comme Rosati « sans le savoir »avec Anacréon, Horace, Chapelle, Chaulieu, Crébillon, Gresset et Piron .Il semblerait que dés 1893, les Rosati parisiens avaient adopté l’habitude de le célébrer et d’en faire le patron de leur fête annuelle à Fontenay-aux-Roses. -Toutefois, cela n’empêche pas les artésiens d’en faire de même et ceci est d’ailleurs entré dans les mœurs des réceptions rosatiques. L’un des plus prestigieux est incontestablement LAZARE CARNOT(1753-1823) reçu dans la société en 1786 alors qu’il était jeune capitaine de Génie. Grand mathématicien, considéré comme le père de la géométrie moderne, c’est surtout la politique qui va le faire connaître. Il voue une profonde admiration au « Prince des poètes »persan Saadi (ou Sadi) et décide que les fils aînés de chaque génération de sa famille porteront ce prénom (ce qui nous vaut presqu’un siècle plus tard d’avoir un Président de la République nommé Sadi Carnot). Arrivé à Arras en 1782, le jeune bourguignon, admirateur de Rousseau et des belles lettres fut très vite adopté par la société arrageoise. Capitaine au corps royal du génie, ingénieur mathématicien, philosophe, poète… son éclectisme fit l’admiration de tous. D’abord reçu chez les Rosati (1786) puis à l’Académie royale des belles lettres (1787), il manifesta toujours beaucoup d’amour et de reconnaissance pour les artésiens. C’est à lui que l’on doit la devise des Rosati : « ON NE MEURT PAS QUAND ON EST ROSATI » -Le plus connu des Rosati est évidemment Maximilien de ROBESPIERRE (1758-1794), intronisé en juin 1787, cérémonie pour laquelle il composa un poème.
- Derrière l’homme politique, il y avait tout simplement un homme et celui-ci en tant que Rosati a laissé des poésies dont voici quelques vers : Ah ! Jeune Lise, prend bien garde Le mot : « j’aime » est plein de douceur Et souvent toi qui le hasarda N’en connus jamais la valeur On peut y découvrir une autre face de Robespierre couverte d’une certaine sensibilité si ce n’est d’un réel talent poétique. -Il y a aussi Dubois de Fosseux (1742-1817), ,secrétaire de l’Académie d’Arras (1785-1792),il fut le premier Maire élu d’Arras le 25 janvier 1790(réélu en 1794) et Président du Directoire départemental (1790-1792) .En 1794,victime de l’arrêté de Saint-Just et Lebas contre les ci-devant nobles, il est arrêté. A sa libération, le 31 octobre 1794, il quitte Arras pour rejoindre son fidèle ami Lazare Carnot sur Paris. Il occupe alors jusqu’en 1807 un poste au ministére de la guerre. Sans avoir revu Arras, tout en se tenant informé régulièrement, notamment auprès de son ami Jacques-Louis-Nicolas Vaillant (Maire de 1804 à 1813), il meurt à Paris le 28 décembre 1817. -Louis-Joseph Le Gay (1759-1823) fondateur des ROSATI et par ailleurs juge au tribunal du district puis au tribunal révolutionnaire, Procureur impérial il est rétrogradé et finit sa carrière comme juge d’instruction ; les royalistes ne lui ayant jamais pardonné ses idées républicaines. -Le jeune Charamond, administrateur et membre du district d’Arras en 1791, devint quant à lui Commissaire aux guerres,poste qu’il ne quittera plus avant de disparaître pendant la retraite de Russie alors qu’il était membre du Quartier Général de la Grande Armée .
- Tous sont restés dans l’âme des Rosati épris de poésie et d’amitié.
- PAUL VERLAINE (1844-1896) Né à Metz, la famille réside ensuite dans le quartier des Batignolles à Paris à partir de 1851(son père était militaire).C’est après le décès de son père, en 1865, que le poète fera de fréquents séjours chez son oncle Julien Dehée, Maire de Fampoux,le village de sa mère. C’est dans cette commune que le poète se réfugie dans les moments difficiles puis chez sa mère revenue à Arras (impasse d’ Elbronne : une plaque a été apposée en 1944 au 55 rue d’Amiens, voisine pour commémorer le centenaire de sa naissance). Verlaine aime contempler les bords de Scarpe et le « vieil Arras »qu’il aimait faire visiter à ses amis parisiens. Il ne reverra plus Arras après 1886(décès de sa mère), malade il dédie aux Rosati, le 22/02/1894, un poème intitulé « toast à distance » . Il s’éteint à Paris le 9 janvier 1896. -A l’occasion du centenaire de sa mort, le 9 janvier 1996, les Rosati lui rendirent hommage à l’ Equinoxe (11 rue des Augustines), lieu fréquenté en leur temps par Rimbaud et Verlaine. -Maurice Carême (1899-1978) Poète belge d’expression française, auteur d’œuvres pour enfants ( La lanterne magique ) et de poésies (il est certainement le plus connu et le plus étudié dans les écoles françaises).Il a été proclamé par ses collègues français Prince des Poètes succédant à Jean Cocteau et Paul Fort. Les Rosati lui remettent une rose d’or le 1 er juin 1975. ET D’AUJOURD’HUI …..
- Petite sœur rebelle de l’Académie royale des Belles lettres d’Arras (1773), les Rosati d’Artois existent toujours. C’est la société littéraire la plus ancienne de France ; c’est même la dernière société littéraire et bachique d’Europe. -Les Rosati mettent en valeur la culture régionale et assurent le maintien de la tradition du « gai savoir ».Ils pratiquent les rites d’origine mais cherchent également de jeunes talents et organisent des conférences, expositions, fêtes et joutes poétiques.


<<  novembre 2018   >>
lumamejevesadi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 44900

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La société   ?   Site réalisé avec SPIP 2.1.19 + AHUNTSIC

Copyright © 2008-2011 Société des ROSATI Tous droits réservés